prochaine réunion le                    à 18 h à la confédération

 

 

 ____________________________________________________________________________________________________________

Réunion Commission Transport

 Jeudi 15 octobre 2015

 

Ouverture de la réunion à 18 h.

Présents : M. Abissi Joseph, Mme Angeli Monique, M. Chafer Raymond, Mme Chaix Mireille, M. Charlan Yves, M. Fabiani Christian, M. Farina Victor, M. Guipert Jean-Jacques, M. Jaillet Michel, M. Palumbo Joseph, Solari Claude, CIQ Cadunabe, Mme Trucy Jeannine, Mme Zacharian Elise

Excusés : Mme Tabet Claude, M. Rizzitelli

 

Le compte-rendu précédent a été validé.

  1. Bevançon indique aux participants que toutes les questions posées par les CIQ ont été transmises à la RTM.

 

1— Renforcement des lignes de rabattement sur le métro

Quartiers Est : Création de 3 lignes bus au départ du Métro Dromel : 16 vers St Loup Octroi, 16 S vers le lycées Jean Perrin et 16 T vers le collège Gyptis.

                        Prolongement de la ligne bus 17 le dimanche et jours fériés pour accéder au Parc des Bruyères (entrée au parc national des Calanques).

Quartiers Nord : Ligne BHNS B2 opérationnelle (métro Bougainville au Vallon des Tuves en passant par l’hôpital Nord).

Quartier Nord-Est : Lignes BHNS B3 A opérationnelle (métro Malpassé à St Jérome) et B3 B (métro La Rose au Technopole de Château Gombert)

Du terminal métro de la Rose, le redéploiement des lignes 1 (Château Gombert), 1 S (La Parade) qui ont remplacé la ligne 5 T, de la ligne 142 Jet (La Fève) avec augmentation de sa fréquence, et la création de la ligne 144 Jet reliant en express Allauch village ont permis de restructurer le réseau et donner vie au parking Einstein, desservi maintenant toutes les 7 à 8 minutes par 4 lignes au lieu de toutes les 20 minutes par 2 lignes. La nouvelle ligne 144 Jet comporte 3 départs matinaux (7 h, 7 h20 et 7 h50) et 2 l’après-midi (17 h20 et 17 h50) permettant aux Allauchiens de descendre rapidement à la station de métro de la Rose.

Le coût de cette dernière opération s’élève à 150 000 €.

 

Pour répondre à une grosse affluence de voyageurs, la ligne transversale 38 (Métro Bougainville-Métro Malpassé) est désormais dotée d’un TGB (très grand bus).

Depuis le 1er septembre 2015, MPM a pris en charge les bus des Cigales de Gémenos, comme elle l’a fait avec Ciotatbus.

 

2 – Les parkings

Les parkings actuels appartiennent à MPM mais sont exploités par la RTM. Ils sont gratuits pour les abonnés qui ont la carte Transpass (le support) sur lequel il faut charger l’abonnement Pass XL permanent (37,10 €/mois), annuel (446 €), mensuel (46 €) et hebdomadaire (13,70 €) : c’est un prépaiement. 11 parkings sont gérés actuellement par RTM. Il y a des parkings saturés. Le nombre de places créés est peu élevé, car RTM cherchent du foncier, mais ils n’ont pour l’heure ni lieu, ni échéance pour la création de nouveaux parkings. La liste des parkings-relais actuels gérés par la RTM est donnée en annexe avec leurs capacités.

Le parking de la Rose est aujourd’hui saturé. L’étude technique réalisée ne permet pas de rehausser le parking d’un étage. Aussi est-il prévu de créer à proximité un parking supplémentaire de 60 places.

Dans le cadre de la L2, il est prévu une extension du parking saturé de la Fourragère, la RTM cherche un emplacement optimal pour créer un parking lié à la L2. Rien n’est pour l’instant arrêté. Dromel devrait s’étendre à 610 places. On manque de parkings avec intermodalité et lieux d’échanges.

Le parking au terminus du tram aux Caillols est privé, payant (seules 3h sont gratuites) et ferme à 20h. Il s’agit du parking du centre commercial.

Est-ce qu’une entente avec Géant Casino, RTM et MPM pourrait avoir lieu, afin d’y accéder avec sa carte de transport ?

Le fait de fermer à 20h fait que « pour une réunion comme celle-ci on ne peut plus venir à 20h ». La plupart des parkings ferment à 20h.

Cette question a été soumise aux maires de quartiers. Concernant le projet immobilier du stade, l’idée d’un nouveau parking à étages a été rejetée. Nous n’avons pas d’autre réponse depuis.

L’idée de MPM semble d’avoir des parkings autour de Marseille, afin que les gens y laissent leur voiture et prennent les transports en commun.

Qu’en est-il du livre blanc sur la mobilité ?

Des propositions aux élus ont été faites mais les réponses seront induites par des choix financiers. C’est une question politique. Il y aurait 7 milliards de disponible pour réaliser le réseau efficace de transports en commun sur 15 ans.

Dromel est un parking « à l’air » qui n’a donc pas de problème de sécurité et qui ferme pourtant à 20h. Quand on voyage en train, cela oblige à laisser sa voiture à St Charles, ce qui revient à 28 € la place de parking.

On ne peut pas laisser les voitures dans les parkings la nuit. Il faudrait allonger les horaires pour qu’ils ferment en même temps que le métro, à 0 h30. Il n’y a pas besoin de personnel supplémentaire, surtout que RTM utilise la télégestion.

Ce serait gagnant-gagnant.

Il suffirait de mettre une caméra chez RTM et de tout fermer au moment de l’arrêt du métro.

On va le demander, mais c’est un dilemme. Il s’agit d’un service public accessible à tous, mais il faut également garder un équilibre financier. Depuis 4 ans, les subventions ont été réduites de moitié. RTM cherche avant tout à rentabiliser ses lignes, c’est un combat permanent pour les garder, sachant qu’il y a des demandes de nouvelles lignes.

Il est difficile pour les entreprises de s’implanter au Technopole-Château-Gombert, parce qu’il n’y a pas de transport. Du coup cela implique une transformation du lieu en lotissements. « Ici, on défend les gens ». 100 places de parking pour St Jérôme, ça n’a ni queue ni tête.

Le manque financier vient surtout de la fraude. 1250 personnes ont été contrôlées sur le tram le mardi 13 octobre, or 250 personnes ont été verbalisées. 50 personnes seulement ont régularisées immédiatement. « La fraude est énorme et c’est une grosse perte ».

Le bus 50 Castellane-Valentine circulent tous les jours sauf le dimanche. Le parking ferme à 20h et les magasins à 22h, ce qui cause un problème d’horaires, il faudrait les rallonger. Il faudrait une solution pour accéder à Marseille sans voiture.

Marseille est une ville morte le soir, parce qu’il n’y a pas moyen de s’y déplacer.

 

3 – Les escaliers mécaniques

Ils sont trop souvent en panne. Ils sont vétustes et difficiles à entretenir. C’est la galère pour les usagers et c’est la bête noire pour la RTM qui a conscience du problème et qui nuit à la bonne image de la Régie qui gère une centaine d’escalators.

A la Fourragère le problème est énorme et toujours pas résolu.

Il y a 2 échelons de maintenance. Le premier échelon (remise en marche sans incident) est assuré par un agent de la RTM. Principalement les jeunes arrêtent les escalators pour jouer. Le 2e échelon de maintenance nécessite des changements de pièces, un réparateur d’ascenseur. La CNIM (le fournisseur) est incapable d’assurer les réparations. Il vient de rétrocéder les réparations à une société espagnole.

A la Timone, l’installation de l’escalier est terminée.

Il reste 4 escaliers en panne actuellement : La Fourragère, Noailles (3 escalators), Bougainville et Frais Vallon. RTM peut inverser le sens des escalators aux heures de pointe principalement. Il est plus difficile de monter que de descendre. Il faut des gens costauds pour effectuer les réparations. La société Al Ponte (société basque) a prévu un calendrier d’intervention.

A Paris, la RATP rencontre les mêmes problèmes de maintenance. Elle a rompu le contrat avec la CNIM. Est-ce qu’Al Ponte va respecter ses engagements ? Sinon la RTM devra peut-être créer sa propre société de réparation et lancer un appel d’offres pour l’achat de nouveaux escaliers mécaniques. RTM gère 100 escaliers mécaniques. Chaque escalator coûte entre 200 et 500 000 € euros.

Affaire à suivre.

 

4 – Le tramway rue de Rome

Les voies transversales du tramway sont sources d’accidents. Les gens ne sont pas habitués. Faut-il mettre un feu rouge ? Il faudrait en tout cas une signalisation plus importante. La vitesse de la T3 a encore baissé, elle est actuellement à moins de 13 km/h.

 

5 – La desserte de certains quartiers par navette

Quartiers du centre-ville : 2 nouvelles navettes (thermiques en attendant l’arrivée de navettes électriques) ont fait leur apparition le 5 octobre 2015 : la ligne 84 (Place du 4 Septembre-Samatan) et la ligne 86 (Métro Périer-Mairie du 6/8°) toutes les 20 mn de 7 h à 18h30 du lundi au vendredi pour un parcours chacune de 10 mn.

 

La desserte des Mourets par minibus n’est pas d’actualité. Le village est à 3 km et 6000 logements vont se construire autour des Mourets : il faut anticiper la mise en place de nouvelles lignes. Ce n’est pas une demande qui date d’aujourd’hui, mais de plus de 20 ans. Une étude a été faite sur le potentiel passagers : RTM est catégorique, ça ne mérite pas d’ouvrir une ligne pour l’instant.

 

Un participant regrette de ne pouvoir se rendre aux réunions avec M. Bevançon à RTM pour pouvoir énoncer ses arguments.

On propose la mise en place de petites navettes dans les quartiers Est de Marseille plutôt que des bus qui n’ont pas les mêmes horaires. Pour se rendre au Géant Casino, tous les gens pourraient l’utiliser.

  1. Bevançon propose aux participants de lui faire parvenir leurs argumentaires pour défendre ce projet auprès de RTM.

 

On pourrait prolonger les 3 lignes de bus 12 jusqu’à les Eoures, mais une navette serait préférable, dit-on.

 

La navette maritime vers les Goudes est un succès ouvrant ainsi l’accès au Parc national des calanques. Les navettes maritimes seront reconduites l’année prochaine.

Mais il faut aller à la Pointe-Rouge regrette quelqu’un. Qu’en est-il des enquêtes sur les utilisateurs des navettes ?

Le matin et le soir ce sont des salariés qui les prennent. La journée, principalement des touristes.

Le tarif pose problème. Il faut prendre un abonnement. 5 € le voyage ça revient très cher, surtout pour les familles. Il y a également un problème de capacité (limitée à 99 voyageurs) des navettes maritimes. Les personnes font la queue au Vieux Port pour emprunter les navettes.

 

6 — Horaires, Communication, Propreté et Tarification

D’une façon générale les usagers des transports en commun se plaignent d’horaires mal adaptés (dernier bus à 20 h alors que les centres commerciaux ferment à 22 h, que le personnel des maisons de retraites terminent à 22 h), du non-respect des horaires affichés et d’une fréquence trop importante. Ils souhaitent une circulation de tous les moyens de transport jusqu’ à 0 h30.

Comparée à Paris, Marseille est ainsi pénalisée pour une vraie vie nocturne.

Il n’y a qu’une heure de transport avec un ticket. Il faudrait prévoir 1h10 à 1h30 sur certains trajets pour pouvoir prendre la correspondance, sans avoir à ressortir un ticket.

 

Pas de support d’information en cas d’anomalie de fonctionnement du métro.

La propreté des stations de métro laisse perplexe. Saleté des escaliers, abominable en gare St Charles. Un mauvais point pour la qualité du service.

 

Peut-on prendre la carte Transpass sans abonnement ? Non. La carte Transpass est juste un support. Vous ne pouvez avoir la carte que si vous habitez Marseille. C’est l’égalité des transports pour les citoyens, c’est un service.

A Paris, n’importe qui peut prendre une carte d’où qu’il vienne.

Les séniors (+ 65 ans) bénéficient du demi-tarif accordé par la Ville de Marseille (50 % de réduction sur les transports RTM) mais ne peuvent prétendre à un abonnement Pass XL même s’ils ont la carte Transpss.

Le demi-tarif des séniors, c’est la ville. La solidarité, c’est le Conseil Général. La RTM n’est pas sensibilisée à ces problématiques.

Transport gratuit (comme à Aubagne) veut dire que quelqu’un paie pour l’autre : c’est la collectivité au travers de vos impôts locaux.

Eviter de prendre le ticket solo, très cher (1,90 € à bord du bus) qui oblige le conducteur à perdre du temps sur son itinéraire.

 

 

7 – Les bus (modification d’itinéraires pour travaux, horaires aléatoires)

Concernant l’extension du terminal de Mourepiane, les trains chargés de containers, très longs, vont paralyser St André et St Henri qui vont se retrouver isolés. Il faudra faire une déviation des lignes 25 et 36.

On a le temps. Il faut un passage souterrain ou un pont.

Le 16 octobre à 9h30, mobilisation sur le terminal. Les nuisances ont été analysées de manière parcellaire. M2 a 15 mètres de blocage au passage à niveaux. Il faut un passage routier pour désenclaver. Il est indispensable de respecter la tranquillité des gens et ne pas les couper de Marseille.

Mourepiane a été choisi plutôt que Fos, à cause de la pression des dockers qui ne veulent pas déménager.

Il y a 5 plateformes logistiques dans la région. Une réunion est prévue avec les RFF et la SNCF. Quant à la disparition de la gare du Canet, rien n’est pas prévu au programme de RFF. Les terrains fonciers de RFF et de la SNCF ne manquent pas, mais il est vendu aux promoteurs avant de l’être aux collectivités territoriales.

Euromed 2 est sur le projet du Canet.

Le TGV ne devait pas arriver à St Charles, mais au port. Au cadastre, tous les terrains étaient pré-achetés depuis les années 80. Tout ça est très politique !

La ligne 221 a été supprimée. RTM veut regrouper les terminus mais n’a pas d’espace pour le faire. La Chambre de Commerce ne veut rien céder.

Ne pourrait-on pas jumeler le 41 avec le 82 pendant les travaux Quai Rive-Neuve ?

Les lignes 80 et 61 ont un itinéraire commun sur une grande partie. On pourrait proposer de dissocier les 2 lignes. L’une passerait par Pierre Puget pour desservir Estrangin (station de métro), l’autre garderait son itinéraire. La RTM trouve l’idée intéressante.

Il y a des rumeurs de suppression de la ligne 42 T ? Elle sera supprimée.

Le bus 60 est pris d’assaut par les croisiéristes. Ne pourrait-on pas créer une ligne 60 Jet réservée aux touristes qui vont directement du Mucem à ND de la Garde ?

Dans la zone industrielle du port, des gens refusent d’aller travailler parce qu’il n’y a pas de transport. Ne pourrait-on pas prolonger la ligne 88 jusqu’au tramway à Arenc et puis Hôpital européen (terminus) via le Bd national, puis Bd de Paris ?

Peut-on avoir un bus pour se rendre au théâtre Toursky ?

Un marché est en cours pour la pose d’abris bus aux arrêts bus, rue Einstein.

La RTM indique qu’il n’y a que 2 lignes (41 et 54) qui, sortant du dépôt de la Capelette, arpentent la rue d’Italie à 5h du matin pour aller se positionner au terminal du centre Bourse. A vérifier.

Les lignes 31 (Les Aygalades), 32, 33 (IUT St Jérôme) sont pénalisées par la forte charge et n’arrivent pas à respecter les horaires. Une amélioration des fréquences de ces lignes est prévue dès l’an prochain.

 

8 – Le Vélo

MPM accorde au particulier une subvention de 25 % par an pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. A la Foire de Marseille, plus de 700 vélos ont été ainsi vendus, à 1000 € le vélo (soit 750 € avec la subvention). Il faut maintenant demander l’installation de racks à vélo aux bouches de métro et la création de parkings à vélo sécurisés au moins aux pôles multimodaux du réseau de transport en commun avec des stations de recharge de batterie. C’est le problème de MPM avec la RTM.

Le problème des abris-bus n’a pas été évoqué. Il y a des stations où l’abribus a été enlevé ou est dégradé.

 

9 – La Fraude

Concernant le bus 60, il y a un problème avec les croisiéristes qui ne paient pas et prennent toute la place. Ceux qui paient n’ont plus de places pour accéder à Notre-Dame-de-la-Garde. Il y a une saturation des espaces de stationnements sur les parkings de Notre-Dame-de-la-Garde. Nous proposons qu’il y ait des heures déterminées pour y emmener les croisiéristes.

Les touristes ne savent pas où acheter un ticket (absence d’un guichet de vente de tickets). Il faudrait inclure le prix du billet dans leurs visites et que cela soit reversé à la RTM.

Beaucoup de jeunes ne valident pas leur ticket. La validation sert à estimer le nombre de montées et descentes pour mesurer la rentabilité d’une ligne.

Quand les gens saturent le passage à l’avant des bus, les chauffeurs font monter les gens par l’arrière, il n’est donc pas possible de valider.

Lors des contrôles, les gens n’ont souvent ni carte d’identité, ni de quoi payer. Dans certaines villes on valide sur le quai et après on monte. Ne serait-ce pas la solution ?

La vidéo-surveillance a fait chuter de 40 % la fraude. Au total 4300 caméra en place équipant bus, métro et tramway, également les stations. Concernant le vandalisme (tags dans le métro) et les dégradations de matériels, on constate 2/3 d’élucidation des délits.

 

10 – Informations générales et nouvelles mises en service

Les appareils de voies (aiguilles) vont être renouvelés. Le métro sera interrompu entre Chartreux et la Rose.

Les travaux d’aménagement du quai Rive-Neuve (octobre 2015 à juin 2016) modifient provisoirement la desserte des lignes 82, 82 S et 83. Le terminus Pharo-Catalans du 82 et 82 S est ramené au Centre Bourse.

La fin des travaux du Rond-point du Prado, prévue en novembre 2015, va permettre un retournement des bus avant le Rond-point.

 

Le prolongement de la ligne 2 du métro (Bougainville-Capitaine Gèze) est programmé pour la fin 2016. 5 lignes de bus seront alors modifiées.

La fréquentation du tramway rue de Rome ligne T3 est de 35 000 usagers depuis son ouverture. Un véritable succès et une redynamisation économique de la rue de Rome.

 

La flotte de bus est renouvelée à un rythme de 15 par an. Les 6 premiers bus électriques livrés sont mis sur la ligne 83.

Les rames de métro vont être renouvelées (2023). On arrive au bout des rénovations possibles. Les nouvelles technologies vont être utilisées. Le métro deviendra automatique et climatisé. Par ailleurs, les portes sur les quais bénéficieront du même système qu’à Paris. Cette opération conduira à une réduction du coût d’exploitation et à plus de sécurité et de confort. Aujourd’hui il s’agit de 36 rames. Au final il y en aura 38 puisqu’un prolongement du métro est prévu jusqu’à St-Loup avec un parking à l’étude à Rivoire & Carré.

 

La loi Macron ouvre à la concurrence des lignes inter cités par car (pour des parcours au-delà de 100 km). Eurolines et ID bus de la SNCF utilisent la gare routière de St Charles, mais cette dernière est saturée et ne peut accepter de nouvelles lignes de cars. Il est indispensable de trouver du foncier pour étendre la gare routière. Les différentes sociétés de cars souhaitent bénéficier de l’ouverture, mais cela n’étant pas possible aujourd’hui sur St-Charles, elles font des dessertes sauvages entre Marseille et Nice. Elles déposent les gens à Marseille devant la faculté de St Charles. Il n’y a pas d’emplacement pour stationner. De plus, on ne connaît pas la tarification pratiquée. D’après la Région, en charge de ces nouvelles lignes Macron, n’a pas encore mis en place de réglementation, nécessaire pour ne pas concurrencer le TER.

La SNCF utilise des autocaristes espagnols, c’est honteux pour une entreprise d’Etat français. Ils sont en train de se saborder.

 

Les réponses de MPM seront mises sur le site et envoyées aux CIQ.

Concernant la Foire de Marseille, les planches se rapportant au transfert de compétences de la métropole seront mises sur le site, ainsi que le débat public avec les CIQ.

Le plus clairvoyant, c’est l’intervenant d’Aix.

 

Plusieurs documents sont distribués : lettre de Manuel Valls « Valls veut développer le recours aux transports en commun » (APF le 01 octobre 2015) ainsi que son courrier à la sénatrice Mme Samia Ghali du 24 juin 2015 et le flyer concernant la ligne 16.

Le contrat signé entre MPM et RTM exige des indicateurs de qualité pour le métro, le tramway et la gare routière. Il fait appel au respect des normes AFNOR. La RTM effectue en permanence des démarches qualité et des audits pour l’amélioration des services.

 

Fin de la réunion à 19h40.

 

Jacques BEVANÇON

Animateur de la Commission Transport

 

  __________________________________________________________________________________________

Réunion de la Commission Transport du 24 juin 2015

Début réunion 18H00

 

Membres Présents :

 

Mme CIAMPOLTRINI Claude : Présidente CIQ Bourse Belsunce

Mme CHAIX Mireille : Présidente CIQ Longchamp Flammarion

Mme TRUCY Jeanine : Vice-présidente CIQ La Capelette

Mme MORIN Danièle : CIQ St Jean Tourette Protis

Mme ROCA Francette : CIQ Castellane Cantini Prado

Mme TABET Claude : Présidente CIQ St Mauront

Mr CHAPUS Jean Marc : Président de la Confédération

Mr MEUCCI Jean Louis : Vice-président CIQ Les Olives

Mr GIRAUD Alain : Président CIQ Bois Lemaitre

Mr ABISSI Joseph : Vice-président CI Q les Médecins

Mr GUIPERT Jean Jacques : Président fédération du 2éme

Mr JAILLET Michel : Vice-président CIQ Lieutaud Rome Préfecture

Mr ESMAN Richard : Trésorier CIQ Chapitre Réformés

Mr SOLARI Claude : CIQ Bonneveine Vieille Chapelle

Mr PALUMBO Joseph : Président CIQ La Rose

Mr TURILLO Benjamin : CIQ Canebière Gambetta

Mr TERME Bernard : CIQ St Loup TA de la confédération

Mr BEVANÇON Jacques : Trésorier de la confédération Président de la commission

 

 

1°) Approbation du compte-rendu de la commission du 102/04/2015

 

  • Cr validé

 

2°) La qualité de service sur les lignes TER en 2014

 

  • Points noirs :
    • Irrégularité du trafic (trains en retard ou supprimés),
    • Signalisation obsolète et vétuste d’où des disfonctionnements,
    • Mauvaise fiabilité du matériel roulant,
    • Conflits sociaux en augmentations (75 jours de grève),
    • Manque de communication de la part de la SNCF sur tous ces problèmes,
    • 6.4 millions d’euros de pénalités pour la SNCF versée à la Région.

Un sourire en 2015, la tendance est à l’amélioration

 

  • Perspectives d’amélioration
    • Mise en place de l’inter modalité avec l’arrivée de la métropole,
    • Maintenir une cohésion entre les corridors routiers et ferroviaires,
    • Amélioration de la desserte du port et de l’aéroport,
    • Liaison directe St Charles / Aéroport
    • Harmonisation de la tarification (supports ZOU/Transpass) 
    •  

 

3°) Le contrat Plan Etat-Région (2015-2020)

 

  • Il a été signé le 30 mai 2015.
  • Le précédant plan, doté de 1.6 Milliards d’€, a permis de réaliser
    • La 3éme voie Marseille Aubagne,
    • La rénovation des gares,
    • Finaliser les études du tunnel ferroviaire de Montgenèvre
  • Ce nouveau plan, doté également de 1.6 Milliards d’€ va permettre de :
    • Lancer l’étude de la modernisation de la signalisation,
    • Augmenter le nombre de trains sur le littoral de 2 à 4 /h,
    • Réaliser la ligne Rognac/Miramas,
    • Améliorer la desserte Aix/Pertuis/Manosque à 2 trains/h,
    • Créer la gare de Venelles La Calade,
    • Moderniser de la gare de Plan de Campagne,
    • Améliorer le pôle d’échange de St Antoine,
    • Passer à 6 trains/h dés l’agrandissement de la Gare St Charles,
    • D’ouvrir la ligne Aix-les-Milles / Etang de Berre,
    • D’allonger les quais sur la cote Bleue,
    • Développer le fret avec le port (passage de 20 à 60 trains),
    • Poursuivre les études sur la Ligne nouvelle (ex LGV),
    • Lancer l’étude de la 4éme voie entre Aubagne et Marseille.

A noter : Abandon de la ligne Aix TGV / Rognac et de la halte à Luynes.

 

 

4°) Evolution de la RTM

 

  • Renouvellement de la flotte des bus
    • Moyenne d’âge des bus 7.5ans
    • Acquisition de 6 bus électriques dés 2015 puis renouvellement de 6 bus par an.
    • Aménagement des dépôts pour assurer le branchement électriques de ces nouveaux bus

 

En comparaison, la RTM possède 600 Bus renouvellement 6/an (1%),

                           La RATP possède 10000 bus renouvellement de 1000 /an (10%)

 

  • Les parkings relais sur plate forme d’échange
    • Capitaine GEZE 1200 places
    • La Barasse 100 places ouvertes/200 places à venir, puis 600 places
    • 40 Parkings sur Marseille, passage au ¼ d’heure en octobre 2015 puis à la minute , négociation en cours avec les délégataires.
  • Navettes Maritimes
    • Prévues sur l’étang de Berre pour rejoindre l’Aéroport.
    • Expérimentées sur les Goudes depuis le 27 juin 2015.
  • Navettes électriques
    • Dés septembre pour desservir le Roucas à partir de la place du 4 septembre,
    • Egalement pour desservir la mairie de Bagatelle.
  • Projet à l’étude
    • Transport par câble (Téléphérique linéaire) sur Sakakini
    •  

4°BIS) Préparation de la rencontre avec la RTM le 8 juillet 2015

 

Jacques Bevançon précise que toutes les demandes des CIQ concernant la RTM doivent transitées par la Confédération.

 

  • Sortie Métro Jules Guesde à revoir car dangereux,
  • Escalator métro national souvent en panne,
  • D’une façon générale, mauvais entretien des escalators et des ascenseurs d’ou difficultés pour les PMR,
  • Tramway Rue de Rome : Mauvaise signalisation sur les rues transversales,
  • Carte Transpass pour une meilleure utilisation (abonnement ou pas) de la carte pour accéder aux parking RTM,
  • Déplacement des terminus 33 et 34 vers le parking et suppression des abris bus inutiles (Bourse),
  • Fréquentation trop importante de la Rue d’Italie lors des prises de service ou de rentrée au dépôt : revoir la trame circulatoire,
  • Ligne 49 : trop de bus supprimés,
  • Souvent bus supprimés sans aucune raison ni explication,
  • Demande de mise en place de bus de nuit lors de manifestations importantes (Palais des sports,dôme, etc..) et à la sortie des théâtres (Toursky, Sylvain, etc…)
  • Projet de navettes (Haut de St Loup, Menpenti, Vauban, etc…)

 

5°) Dates à retenir

  • 30/06/2015 : Séance plénière des Conseils de développement à la Ciotat
  • 07/07/2015 : La grande accessibilité dans l’Europe du Sud
  • 08/07/2015 : La logistique Urbaine le problème du dernier kilomètre
  • 19/09/2015 : Journée nationale des transports
  • 13/10/2015 : L’armature ferrée du réseau PACA

 

 

Fin Réunion 20H00

 

 

Le Président de la commission                              Le Président de la Confédération

 

Jacques BEVANÇON                                            Jean Marc CHAPUS

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Compte rendu de la Commission Transport du 02 Avril 2015

 Début réunion 18HOO Membres Présents: Voir Annexe 1

Introduction :

 Présentation des intervenants

 Mr. Vincent FOUCHIER, directeur du projet métropolitain

Mr. Vincent TINET des services de l'AGAM Présentation du déroulement de la soirée

Nous  sommes  réunis  ce  soir, Conseil  d'administration  et  Commission  Transport  de la

Confédération, sur la thématique de cc   la Mobilité métropolitaine ,,.

 Je rappelle que la mission interministérielle  a travaillé sur la mobilité métropolitaine avec le concours des associations et de tous les acteurs économiques du territoire au travers des 8 chantiers  mis  en  place,  voici 2ans,  par  Je  Préfet  Théry,  délégué  en charge  du projet métropolitain   AMP,   pour   proposer   aux  futurs   élus   métropolitains   sa  vision  sur   les déplacements métropolitains, engorgés aujourd'hui par la voiture et la pollution résultante.

 Enfin, je tiens à préciser que la métropole verra le jour au 1er janvier 2016 et qu'une de ses compétences  premières  sera  les  déplacements  sur  le  territoire  métropolitain  pour  une meilleure mobilité, pour une AOT unique, responsable  de la création et la coordination des transports collectifs de la métropole.

L'enjeu est important aussi bien en matière d'accessibilité, de réduction de la pollution, de

gain de temps dans les déplacements domicile-travail ou loisirs, d'emploi et du tourisme.

Je laisse donc la parole à M. Vincent FOUCHIER pour nous exposer sa vision des choses, les scénarios envisageables qu'il propose afin d'alimenter le débat qui s'en suivra.

Enfin je vous demande d'être les ambassadeurs  de cette information auprès des membres de vos CIO et de tous ceux qui n'ont pu venir ce soir.

 Présentation Par Mr FOUCHIER du diaporama concernant le Livre Blanc sur les transports métropolitain

 Introduction

 Le diagnostic : attention danger !

o    650 000 déplacements métropolitains par jour,

o    insuffisance des transports collectifs,

o     saturation du réseau autoroutier,

o     saturation de la gare St Charles,

o    une urbanisation diffuse peu favorable aux TC,

o    une qualité de vie dégradée : 1 an de vie gâchée

•    (6 mois dus à la congestion routière + 6 mois dus à la pollution)

o    une adéquation économique impossible : un manque chronique

d'investissement  de 164 M€ par an.

 

3 Facteurs principaux pour amélioration

o    1- Réseau métropolitain existant semi virtuel

•    Le réseau multimodal existant et son coût de fonctionnement élevé o        2- Développement Urbain générateur de dépendance à l'auto

•    l'urbanisation non contrôlée

o   3- Moins d'usage  des transports  collectifs  car moins  d'offre et moins de financement

 

2  scénarios proposés autour d'un tronc commun

o     La diagonale ferroviaire Toulon-Avignon (tronc commun) avec la gare St

Charles en ligne (2028),

•    Le Ring

•    Le ring (train rapide à haut niveau de service effectuant dans les 2 sens et tous les 1A h la boucle: Marseille-Vitrolles­ Rognac-Les Milles-Aix-Gardanne-Plan de campagne­ Marseille, avec rabattement sur ces nœuds ferroviaires multimodaux pour assurer les échanges et les correspondances.

 

•     Inter-poles

•    L'inter-pôles   (organiser   l'inter   modalité                                                                         au  travers   d'un réseau de pôles d'échanges existant TCSP ou à développer

  

Le projet multimodal.

o     Objectif : doubler en 15 ans l'usage des Transports collectifs

•    Priorité absolue aux transports collectifs,

•    Unifier l'offre de TC avec une AOT unique (la métropole),

•    Promouvoir un réseau multimodal cohérent, interconnecté et de qualité de service,).

 

o    Financement du projet

•    7 Milliards sur 15 ANS

o    Moyens:

•     emprunt à taux faible,

•    recettes supplémentaires (72 M€/an) en égalisant le versement transport à 2% pour toutes les entreprises, en reversant les amendes de stationnement voitures, en récupérant la taxe de séjour hôtelière

•    Maîtrise des coûts d'exploitation (77 M€/an)

•    L'augmentation de l'usage des TC double les recettes (68 M€/an).

 

La réflexion étant menée, il appartient maintenant à la future métropole de prendre les décisions adéquates pour lancer le projet tout en l'amendant si besoin.

 La Parole  est à la salle qui posent  des questions  sur les transports  métropolitains  et en particulier:

 le tarif unique L'Autorité unique La fraude

La gratuité des parkings relais

Le respect des horaires

                            L'amplitude  des horaires

 Attentes et craintes des Métropolitains

suite aux entretiens avec les représentants des CIQ

 Une enquête menée par l'AGAM et l'lEP dans les différents bassins de vie du territoire métropolitain (Aix, Salon, Istres, Martigues, Marseille et Aubagne) fait ressortir:

Un usage massif et quasi exclusif  de la voiture faute d'une offre de transports plus dense et plus fiable, et de transports collectifs de contournement  de la ville.

Une absence quasi-totale du covoiturage, inadapté à la demande (horaires fixes et identiques, même lieu de travail).

De nombreux déplacements quotidiens pendulaires chez les commerçants.

Une défaillance totale de la ligne ferrée Marseille-Aubagne (grèves, annulation de trains)

 

Les solutions évoquées sont :

Plus de parkings relais aux entrées de Marseille,

Le doublement et l'électrification  de la voie ferrée Aix-Marseille ou/et la desserte d'Aix via la ligne ferrée de Rognac.

Un réseau rapide et plus performant à développer  (fiabilité et régularité des transports en commun, RER métropolitain)

La baisse des tarifs des parkings relais et du stationnement voitures en général. Une tarification unique sur tout le territoire métropolitain.

 N'oubliez pas en partant de prendre le document utile à cette rencontre, à savoir:

le livre blanc des transports de la mission métropolitaine. o   A télécharger sur: www.mouvement-metropole.fr

o   Voir Annexe 2: livre blanc

 Fin de la réunion 20h30

 

Jacques BEVANÇON                                             Jean Marc CHAPUS

 

 

 

Compte rendu de la Commission Transport du 7 janvier 2015

 

 Début réunion 18H00 

Membres Présents : 

Mme CIAMPOLTRINI Claude Présidente CIQ Bourse Belsunce

Mr ABISSI Joseph Vice-président CI Q les Médecins

Mr GUIPERT Jean Jacques Président fédération du 2éme

Mr RIZZITELLI Patrick Président fédération du 13éme

Mr TERME Bernard  CIQ St Loup TA de la confédération

Mr BUREAU Christian Secrétaire CIQ St Loup

Mr BEVANÇON Jacques Trésorier de la confédération  Président de la commission 

Tour de table et présentation des présents

 

1°) Approbation du compte-rendu de la commission du 1/10/2014 

-        CR validé 

2°) CR de la réunion tripartite RTM 

-        Réunion trimestrielle et tripartite entre RTM, Associations de consommateurs (Familles de France, UFC-Que choisir, Confédération générale des CIQ,…) et Collectivités territoriales (PACA, CG13 et MPM).

-        Réunion sur les normes de qualités et présentation des tableaux trimestriels de suivi de qualité pour le métro, le tramway et la Gare routière St Charles : résultats importants pour apprécier le niveau de qualité et répondre aux exigences de la clientèle.

-        La lutte contre la fraude va s’intensifier à partir de janvier 2015 avec la mise en place d’un directeur de la sûreté (M. Estienne SESMAT). 

La commission demande une intervention de la Confédération pour demander la gratuité des transports pour les jeunes

3°) Réunion trimestrielle avec la Direction de la RTM le 5 novembre 2014 

-        La liste des référents par secteur : c’est non ! La RTM préfère être sollicitée lors d’un CA de la Confédération où toutes les fédérations sont présentes et répondre ainsi globalement aux demandes souvent transversales de plusieurs CIQ ou fédérations.    

La commission propose une réunion avec chaque fédération 

-        Les horaires des TC étendus jusqu’à 23 h : c’est non ! Trop cher.

-        Le trafic de nuit est en augmentation , mais cela ne représente que 1%du trafic quotidien. Un effort a été fait pour les étudiants  de St Jérôme sur la ligne BHNS B3 qui fonctionne à la satisfaction de tous jusqu’à 0h30. 

La commission demande une négociation pour modification des horaires le vendredi soir et le samedi soir, ainsi que lors des manifestations spécifiques. 

4°) CR de la 3éme conférence métropolitaine 

-        Le livre blanc de la mobilité (mis sur le site de la Confédération)

  • Autour d’un socle commun, deux scénari différents sont proposés :
    • Le Ring (Un circulaire ferré, rapide et fréquent, desservant Marseille, Vitrolles, Aix, Gardanne , Marseille).
    • L’inter-Pôles (un réseau maillé autour des grands pôles urbains).
    • Documents remis pendant la réunion. 

-        Intervention de Jacques BEVANÇON (CR du bureau du 18/11/14)

  • Avons nous un réseau de transport digne de ce nom ?
  • Le droit à la mobilité pour tous, PMR inclus.
  • La réalité sociale doit intégrer les préoccupations des usagers des TC.
  • Cohérence à trouver entre bassins de vie, urbanisation et déplacements.

 5°) Point sur les dossiers en cours (suite à la réunion du CA avec M. Assante le 26/11/14). 

-        L’enveloppe initiale, concernant 120 projets de rénovation des TC, sera réduite à 440 M€ suite à l’abandon de l’écotaxe.

-        Projet Tramway

  • Au Nord jusqu'à St Exupéry
  • Au Sud : Castellane/Luminy

-        En attente le prolongement du métro jusqu’à St Loup.

-        L’expérimentation d’une navette électrique est en cours dans le 7éme pour desservir des quartiers isolés.

-        Gare de la Barrasse retenue pour la jonction des 2 tramways (Aubagne et Marseille).

-        Un bus jet sur le Boulevard Urbain Sud.

La commission demande que la RTM nous communique les projets retenus 

6°) Questions diverses 

-        Déplacement des terminaux BUS, place de la Bourse vers la rue des Fabres .

  • Des solutions existent, dixit le CIQ Bourse. A relancer

-        Amélioration desserte de la Pointe Rouge

  • Solution à l’étude.

-        Parking EINSTEIN (13éme) : quelles solutions pour le rentabiliser ?

-        Problème d’horaire sur le bus n°3.

-        Problèmes liés au réaménagement de la desserte du métro la Rose : 

  • Signalisation BHNS à revoir.
  • Difficulté pour repérer la voie des bus

-        Carrefour de Malpassé : difficulté de tourner pour le bus sur le rond point.

-        Création d’un arrêt de bus supplémentaire :

  • Faire un courrier à la RTM, copie Confédération 

Lors de la prochaine réunion un intervenant extérieur sera associé à nos travaux (SNCF, RFF ou autres). 

Fin Réunion 20H00 

Le Président de la commission                     

 Jacques BEVANÇON 

________________________________________________________________________________________________                                             

 

  Compte rendu de la Commission Transport du 1er octobre 2014

 

 

Je rappelle que la RTM n’est que le bras exécutif des décisions prises par MPM. Elle gère, pour la communauté urbaine, le réseau de transport en commun de la ville de Marseille. La RTM travaille à budget constant. Elle n’est pas maître des investissements, ni de la création de nouvelles lignes : cela relève de MPM qui a recours à la RTM pour toute étude de modification ou création de lignes.

 

Lors de la Foire de Marseille,  M. Guy Tessier, président de MPM, a mis l’accent sur le besoin de mobilité au sein de la future métropole : mieux se déplacer dans une agglomération asphyxiée par la circulation.  Il y a urgence que la L2 soit ouverte dès 2017 et que son prolongement, le B.U.S, soit lancé dès 2015. Il a insisté sur le retard accumulé en matière de TC dû en grande partie au manque d’aide financière de l’Etat.

A ses yeux, le BHNS Nord est une aberration et est mal adapté à l’environnement (à peine que 15 % en site propre). Le seul remède pour Marseille est le tout métro, solution idéale mais trop coûteuse.  Aujourd’hui MPM a 1,4 milliard de dettes à éponger ce qui rend difficile les marges de manœuvre.

Dans ce contexte de situation financière tendue, il est nécessaire de prioriser les projets. L’axe Nord-Sud reste la priorité. A cet effet, dès 2015, au Nord le prolongement du métro jusqu’à Capitaine Gèze avec son pôle multimodal, au Sud le tramway rue de Rome vers Castellane avec extension ultérieure vers Dromel. Le métro sera prolongé jusqu’à St Loup à partir de Dromel afin d’irriguer la vallée de l’Huveaune.

 

La première partie de la réunion reprend les questions écrites posées par les CIQ lors de l’AG de la Confédération du 14 juin 2014 en donnant les réponses de MPM (annexe 1).

 

La seconde partie traite des demandes spécifiques des CIQ en essayant d’y apporter une réponse soit immédiate, soit différée après rencontre de la RTM et /ou MPM.

La liste des sujets abordés et défendus par les intervenants est indiquée en annexe 2.

 

La Confédération a demandé de connaître le référent RTM par secteur. La liste des référents sera diffusée aux CIQ qui auront enfin un interlocuteur  attitré.

 

Jacques BEVANCON

Animateur de la Commission Transport

                                                                                   assisté de Jean-Pierre GALEAZI